Le site de l’ autoentrepreneur

Accueil du site > AUTO-ENTREPRENEUR > Les pigeons en ont marre

Les pigeons en ont marre

jeudi 4 octobre 2012, par jeanmi


Voir en ligne : http://defensepigeons.org/

Article reproduit du site de défense des pigeons :

Pigeons, Pigeonnes,

Depuis le début de notre rassemblement spontané, le premier objectif des Pigeons a été de constituer un indicateur révélateur du malaise que nous ressentions profondément chez de nombreux entrepreneurs et auto-entrepreneurs. Un malaise face au projet de loi de finance 2013 que le gouvernement prépare et s’apprête à soumettre à l’assemblée nationale.

Nous nous réjouissons aujourd’hui de constater que nous sommes nombreux dans notre pays à ressentir ce problème. Vous avez su vous rassembler dans cette volière et donner un élan extraordinaire au mouvement qui pèse chaque jour un peu plus dans le débat public qui s’est désormais installé dans l’actualité quotidienne grâce à vous.

Nous sommes rassurés de voir que le gouvernement a décidé de prendre le temps de la concertation mais nous veillons au grain : nos objectifs restent les mêmes. Faire en sorte que le projet de loi de finance soit clairement amendé pour ne pas rendre la France un exemple d’hostilité à l’entrepreneuriat en Europe et dans le monde. Nous ne nous contenterons pas de petites avancés, ou de négociations de pacotilles. Ce serait une honte pour notre pays et pour les forces et les talents qui le composent que d’être désormais contraints de s’expatrier pour trouver un terrain compétitif et motivant afin d’exercer sa passion d’entreprendre.

Si la lutte continue, nous avons néanmoins souhaité lui donner une autre forme que celle prévue initialement à savoir un rassemblement devant l’assemblée nationale dimanche prochain.

Nous avons décidé d’annuler cette manifestation pour plusieurs raisons :

- nous pensons qu’il est plus utile de concentrer nos forces bénévoles et volontaires sur la croissance de la communauté des pigeons et unir nos énergies individuelles au service de nos objectifs communs ;

- nous craignons que certaines organisations politiques ou syndicales tentent de profiter de l’annonce du rassemblement pour s’approprier le mouvement dimanche prochain ou essayer le perturber avec violence. Nous avons toujours été clairs à ce sujet et nous ne voulons pas prendre ce risque par respect pour l’engagement et la confiance de la communauté des pigeons entrepreneurs ;

- nous sommes des gens responsables et déterminés. Nous ne voulons faire courir aucun risque de ball-trap à nos amis pigeons déjà bien obligés de développer leur entreprise tout en s’engageant dans cette lutte avec les institutions de leur pays ;

- nous voulons laisser UNE chance aux corps intermédiaires pour se concerter avec les représentants du gouvernement et trouver de vraies solutions.

De notre côté, nous préparons en ce moment des actions simples et concrètes pour continuer à soutenir la cause de l’entrepreneuriat français. Notre plus grande force c’est vous. Continuez à passer le mot à vos amis, vos proches pour qu’ils nous rejoignent et soutiennent la cause des entrepreneurs en France qui ne demandent qu’à être traités avec justice et dignité et se refusent à ce que leur pays se place dans une situation dogmatique, rétrograde et non compétitive par rapport au reste de l’Europe.

Plus que jamais, roucoulons pour les faire reculer…

—–

30 000 #geonpi venus de tous bords, de gauche comme de droite, hommes, femmes, entrepreneurs, auto-entrepreneurs, artisans, indépendants, dirigeants de PME, consultants, retraités, étudiants, cadres, employés du privé comme du public…

L’ampleur du phénomène « Pigeons » et sa vitesse de propagation sans précédent ont permis de mettre sur le devant de la scène le statut de l’entrepreneur dans notre société.

Nous nous félicitons d’avoir créé le débat et d’avoir encouragé la démocratie digitale.

A l’heure où ce post est publié, il semblerait que des conversations soient sur le point d’être engagées entre le gouvernement et certaines associations de défense des entrepreneurs. Bien entendu, nous encourageons ces négociations tout en restant fortement mobilisés et vigilants.

Un pigeon.

Les Pigeons : mouvement de défense des entrepreneurs français.

Nous partîmes cinq cents ; mais par un prompt renfort Nous nous vîmes trois mille en arrivant au port, Tant, à nous voir marcher avec un tel visage, Les plus épouvantés reprenaient de courage !

Ces quelques vers de Corneille expliquent assez bien comment notre mouvement est né.

Vendredi soir, il ne s’agissait encore que de quelques entrepreneurs réunis sur une page Facebook, tous choqués par l’annonce de la Loi de Finances 2013 qui résonnait comme une condamnation à mort des entrepreneurs français. Après seulement quelques heures et grâce à la magie des réseaux sociaux plus de 3,000 sympathisants ont manifesté leur soutien et ce qui n’était à l’origine qu’un coup de gueule est devenu un mouvement.

Le gouvernement doit désormais faire face à la colère des Pigeons.

Quelques élites bien-pensantes ont déjà critiqué notre manque de stratégie, d’organisation ou de pragmatisme expliquant que nous avions tort d’agir de la sorte et que tout cela ne mènerait à rien. Peu importe… force est de constater que les organisations sensées protéger l’entrepreneur, démontrent aujourd’hui toute leur impuissance. Nous croyons quant à nous en la puissance des médiaux sociaux que nous maîtrisons parfaitement et sommes persuadés que la mobilisation générale initiée ici va faire comprendre au gouvernement qu’il se trompe de combat en s’attaquant aux entrepreneurs.

Nous avons conscience du caractère novateur et dérangeant de notre mouvement et quitte à surprendre encore plus, sachez que nous ne donnons à nos sympathisants AUCUNE consigne particulière, nous n’avons et n’aurons AUCUNE représentation officielle, AUCUNE appartenance politique, AUCUN porte-parole ou plutôt des milliers. Nous ne recherchons AUCUNE notoriété individuelle et ceux qui agissent sur cette page ne le font qu’en tant que Community Managers au service du collectif, relayant l’information et les initiatives de plus en plus nombreuses de ceux qui se sont sentis pris pour des Pigeons.

Nous avons en revanche des revendications claires.

Après un dialogue nourri ce week-end entre entrepreneurs sympathisants, nous souhaitons maintenant que l’actuel Projet de Loi de Finances soit amendé et que les mesures qui condamnent à mort l’économie et la croissance de notre pays soient supprimées, à savoir :

1/ La taxation à plus de 60% des plus-values de cession de nos entreprises qui se voient en l’état alignées sur le barème de l’Impôt sur le Revenu. Cette mesure conduit, par exemple, un entrepreneur cédant son entreprise après 10 ans de labeur, d’incertitudes, de hauts et de bas, de semaines de 70 heures… à payer 45% (taux marginal de l’IRPP) +15,5% (CSD/CRDS) soit plus de 60% sur la plus-value de cession. Nous sommes ici dans le dogme anti-capitaliste, l’anti-économique, le « brisage de rêve », la démotivation quasi-sadique, le « je-ne-sais-quoi-qui-donne-la nausée »… Le gouvernement doit comprendre que l’investissement des entrepreneurs dans l’économie ne peut être comparé à celui qui est fait dans d’autres secteurs comme l’immobilier, l’art ou la bourse ne générant quant à eux que peu d’emploi et nous rappelons au gouvernement que 80% des emplois créés ces dernières années l’ont été dans nos PMEs.

2/ L’augmentation assassine des charges sociales pour les auto-entrepreneurs désormais alignées sur les autres statuts d’entrepreneurs individuels. Faut-il rappeler au gouvernement qu’aujourd’hui un entrepreneur sur deux crée son entreprise sous la forme de l’auto-entrepreunariat générant plus de 4Mds d’euros de chiffre d’affaire par an et se payant dans la plupart des cas en dessous du SMIC ? Cette mesure absurde, anti-sociale et anti-croissance pénalise des travailleurs déjà précarisés et ne manquera pas de faire retourner dans la clandestinité des centaines de milliers d’entrepreneurs privant du même coup la France de recettes fiscales importantes. A ce jour les auto-entrepreneurs ont généré plus de 1 milliard d’euros de recettes dans les caisses de la Sécurité Sociale.

La mobilisation des Pigeons ne cessera que lorsque ces revendications auront été sérieusement prises en compte par le gouvernement et que les mesures présentées plus haut auront été définitivement supprimées de la Loi de Finances 2013.

A la presse, aux partis politiques, aux syndicats et autres structures diverses, il est inutile de chercher à entrer en contact avec nos « représentants », nous n’en avons pas. Nous ne sommes qu’une conséquence et l’on ne négocie pas avec les conséquences.

Nous sommes la conséquence de la politique anti-économique du gouvernement qui a décidé de prendre les milliers d’entrepreneurs de ce pays pour des Pigeons et d’anéantir l’esprit d’entreprendre faisant dès lors courir un risque majeur pour la France.

Le site est en phase d’éclosion, rendez visite aux pigeons sur http://www.facebook.com/lespigeonsentrepreneurs

Ou suivez-les sur Twitter.com/DefensePigeons #geonpi

Et quelques articles sur Scoop.it http://www.scoop.it/t/les-pigeons

Soutenez le mouvement en changeant votre avatar http://cl.ly/image/0g072w0J0P1i

Amicalement votre, Les Pigeons. Les pigeons sont sur Twitter

Le site est en phase d’éclosion, rendez visite aux pigeons sur http://www.facebook.com/lespigeonsentrepreneurs

Les Pigeons : mouvement de défense des entrepreneurs français.

Répondre à cet article






Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette