Le site de l’ autoentrepreneur

Accueil du site > AUTO-ENTREPRENEUR > Michel Sapin veut contrôler les auto-entrepreneurs

Michel Sapin veut contrôler les auto-entrepreneurs

vendredi 28 décembre 2012, par jeanmi


Voir en ligne : Sur le figaro

Le Ministre du Travail Michel Sapin a annoncé vouloir contrôler et sanctionner davantage le recours aux faux statuts. Dans son viseur, les auto-entrepreneurs notamment. Le régime entrainerait selon lui des problèmes de concurrence. Les secteurs les plus touchés seraient notamment le BTP, l’hôtellerie-restauration, les banques et assurances, le transport routier, ou encore le spectacle.

Ludovic Badeau, PDG de Evo’Portail, plateforme leader dans l’aide aux auto-entrepreneurs s’inquiète des répercussions des propos du ministre du Travail tout en reconnaissant la nécessité de lutter contre le travail au noir. Il estime qu’ils peuvent ternir l’image de l’auto-entreprise.juge que les propos de Michel Sapin vont relancer la polémique.

« Nous sommes victimes de maladresses depuis quelques mois. Il est incompréhensible et malvenu d’intervenir sur ce dossier alors que nous ne connaissons pas le résultat de l’audit que le Ministère de l’Economie et des Finances et le Ministère de l’Artisanat sont en train d’élaborer. » explique-t-il.

Ces déclarations interviennent alors que le dialogue était renoué entre les auto-entrepreneurs et le gouvernement. Le report de l’exonération de la cotisation foncière des entreprises avait également permis d’apaiser le climat. La polémique qui enflait entre les auto-entrepreneurs et les associations représentatives du BTP était retombée.

Dans son dernier rapport, l’INSEE atteste que 60 % des nouvelles créations d’entreprises en France ont été réalisées grâce régime de l’auto-entreprise. En octobre plus de 50000 entreprises ont vu le jour, dont plus de 31000 sous ce régime simplifié sur le plan fiscal et social.

Ludovic Badeau est le témoin de l’efficacité du régime de l’auto-entreprise. Lancé en avril 2010 son portail d’aide aux auto-entrepreneurs a dépassé les seuils de chiffre d’affaires autorisés. Il a alors choisi d’adopter la formule SARL. Il a créé 15 emplois en deux ans. En 4 ans, le régime de l’auto-entrepreneur a généré 15.3 milliards d’euros de chiffre d’affaires et 3 milliards d’euros de recettes fiscales et sociales à l’Etat.

Répondre à cet article






Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette